A propos de nous

Bienvenue dans notre cabinet, ici la plume comme la parole y sont totalement libres pourvu qu’elles soient riches. Plus sérieusement, nous sommes une rédaction politique, de gauche et pluraliste, joyeusement républicaine et socialiste, le sabre au clair, au combat. A l’image de notre pluralité, trouvez ci-dessous quatre présentations de Parti Pris, à la Queneau, choisissez celle qui vous plaira, elles sont toutes honnêtes et scrupuleuses !

* * *

Notre Grand Siècle, c’est le XVIIIe. L’Europe poudrée y parlait le français et les Français cultivés y entreprirent de repenser un songe millénaire : la démocratie, qu’ils effeuillèrent avec délicatesse derrière des draps de velours avant qu’elle ne se découvrît tout à fait pour tomber dans les bras de la Révolution.

Nous avons donc décidé de mimer nos glorieux aïeux. Non pour porter dentelles aux poignets, culottes de soie et jolies robes de mousseline, mais pour la fraîcheur de l’art de la conversation, de la réflexion critique et du désaccord civilisé. Un peu d’air frais ! Parti Pris a cette prétention, être une bouffée d’oxygène, pour ceux qui nous lisent et pour nous-même. Bref, un Salon.

La convergence de nos opinions devint une aventure intellectuelle collective qui se poursuit depuis 2004. Née dans du bon vieux papier journal qui tache les doigts d’encre (49 n° mensuels), notre équipée a rejoint les sillons du web pour y porter, toujours avec exigence, la controverse au cœur de la gauche tout en ayant le souci du pluralisme, une chose identitaire pour nous qui avons la faiblesse de croire que la démocratie en dépend. Ouais, on aime les Grands Mots.

Bienvenue dans notre Salon socialiste. Qu’on y réfléchisse doctement ou qu’on y défouraille avec plein de mauvais esprit, c’est toujours avec la même optique : analyser, critiquer, éclairer, faire tomber les totems et, pourquoi pas, repousser les ternes horizons de la politique. Bonne visite, et surtout, n’hésitez pas à inviter vos amis à imiter votre curiosité.

RC

* * *

(rédigée en 2009)

Parti Pris est un mensuel socialiste qui ne dépend pas du parti socialiste. Parti Pris est un journal résolument ancré à gauche. Depuis 5 ans Parti Pris propose des analyses et avance des propositions ; Parti Pris souhaite faire vivre le débat et construire une gauche de combat.

Parti Pris n’est pas gentil. Parti Pris n’aime pas Nicolas Sarkozy et ne lui souhaite rien, même pas un prompt rétablissement. Parti Pris n’aime pas Eric besson et Bernard Kouchner, pas plus Brice Hortefeux et Xavier Bertrand, et surtout pas Valérie Pécresse et le gentil Martin Hirsch. Parti Pris n’aime pas Alain Bauer et Claude Allègre, Parti Pris n’aime pas non plus Gérard Dalongeville et George Frêche. Parti Pris n’aime pas Arlette Chabot et José-manuel Barroso, Jacques Séguela et la Burqa. Parti Pris n’aime pas le paquet fiscal et le travail dominical. Parti Pris n’a pas besoin de détester Frédéric Lefebvre puisque personne ne l’aime.

Parti Pris n’est pas sectaire mais Parti Pris préfère Marie-Noelle Lienemann à Ségolène Royal, Paul Quilès à Alain Richard, Benoit Hamon à Manuel Valls, François Mitterrand à Michel Rocard, Jean Poperen à Lionel Jospin, Yves Cochet à Daniel Cohn-Bendit, et Emmanuel Todd à Bernard-Henri Lévy. Parti Pris préfère Lisbonne à son traité, la République à la Ve, Edwy Plénel à Denis Olivennes, Patrick Font à Philippe Val, Rama Yade à Bernard Laporte, Stéphane Guillon à Dominique Strauss-Kahn, Gérard Lambert et Michel Vaillant à Gérard Collomb et Daniel Vaillant.

Parti Pris n’est pas financé par Dassault, Lagardère ou Bolloré et même pas par Pierre Bergé ; Parti Pris n’est pas subventionné par Areva, Microsoft et la caisse des dépôts ; aucun banquier millionaire souhaitant s’acheter un maroquin ministériel n’a jamais proposé de fusion-acquisition à Parti Pris. Parti Pris ne vit que des abonnements de ses lecteurs, de la plume de ses rédacteurs et de la sueur de ses petites mains, tous bénévoles. Prenez parti, abonnez-vous !

DV

* * *

SI VOUS…
… êtes de gauche, allergique au social-libéralisme, mais pas forcément à la social-démocratie parce que quand même la gauche doit s’appuyer sur un vrai rapport de forces…
… trouvez que Montebourg a porté une parole forte lors des primaires, avez néanmoins voté Aubry, tout en suivant les meetings de Mélenchon et en vous préparant à faire la campagne de Hollande, sans toutefois vous interdire totalement de voter Eva Joly à la présidentielle, ou pourquoi pas Chevènement…
… avez fait un grand Ouf quand vous avez appris que DSK n’était pas candidat aux primaires, et un petit ouf supplémentaire quand vous avez vu le score de Valls au soir du 1er tour…
… n’êtes plus tout jeune et vous endormez encore en repensant aux discours de Jean Poperen…
… avez voté OUI à Maastricht et NON au traité européen, ou NON au premier et OUI au second, ou en tout cas avez à chaque fois beaucoup hésité parce que dans les deux positions il y avait du bon…
… en avez marre d’avoir le choix entre être minoritaire à l’aile droite du Front de gauche ou minoritaire à l’aile gauche du PS, en avez ras le bol que sur toutes les questions importantes la gauche se divise en un gouffre béant juste sous vos pieds, et aimeriez tant que la vie soit plus facile avec un grand parti socialiste bien ancré à gauche dont vous pourriez être douillettement au centre…
… êtes énervés face à la pensée unique, aux pensées préfabriquées, aux phrases toutes faites, aux postures qui masquent tout effort pour dérouler une pensée politique solide et argumentée…
… n’êtes pas bien âgé(e) et ne savez pas qui est Jean Poperen…
… n’avez peur ni de l’idéologie, ni de prendre parti, ni parfois de penser des conneries, ni même de les écrire sur un site Web (c’est ainsi que l’on progresse…)
… ALORS PARTI PRIS EST FAIT POUR VOUS !

NB

* * *

PARTI PRIS, C’EST…
… un site web, parce que le papier c’est beaucoup mieux mais beaucoup plus cher, et ça doit paraître régulièrement, et ça doit être envoyé à de vrais lecteurs à de vraies adresses qui doivent être justes parce que sinon la Poste ne les trouve pas…
… un groupe d’amis qui ont décidé de faire de la politique même quand ils ne sont pas des permanents de parti, des attachés parlementaires ou des élus locaux… et, plus impressionnant encore, ont décidé de faire de la politique même quand ils sont des permanents du parti, des attachés parlementaires ou des élus locaux !
… une sorte de club de réflexion qui parvient, c’est magique, à toujours être d’accord sur le fond, mais rarement à soutenir le même courant lorsqu’il s’agit de voter à un congrès ou une primaire, certains étant même largement sortis du spectre politique actuel du PS attirés qu’ils sont par les verts ou surtout le front de gauche. Néanmoins, aucun n’est quand même allé vers les socio-libéraux, ce qui explique qu’on reste toujours d’accord sur le fond…
… des articles, des réflexions, des décryptages, des coups de gueule, et autant que possible des propositions pour faire avancer la gauche, en dialogue permanent avec les innombrables autres clubs, associations, forums, blogs, partis, groupuscules, think tanks et autres réservoirs à jus de cervelle que la gauche parvient à inventer…
… un objet unique qui, comme son nom l’indique, aime prendre parti, même si ce n’est pas la stratégie la plus efficace pour faire carrière en politique…
Bref, PartiPris c’est indispensable pour penser la gauche, tous ensemble !

NB