L’été européen ?

Share Button

indignadosStéphane Hessel fait des émules. Après le carton éditorial d’ « Indignez-vous! », le vent de révolte méditerranéen touche la rive nord de la Mare Nostrum. Alors, après le printemps arabe, l’été européen ? Au sud comme au nord, c’est la jeunesse qui est le « fer de lance de la révolution » (Karl Liebknecht). On expérimente, on tâtonne, on innove, on cherche de nouveaux moyens de se faire entendre et de transformer le réel. Bref, on ne se résigne pas, et c’est réjouissant d’observer que cette nouvelle génération d’européens, connectée, ouverte sur le monde, en recherche de nouveaux modèles, a le chien qu’il faut pour transcender « la fatalité du réel » d’une grande part de nos élites qui ont depuis longtemps posé les armes aux pieds de la mondialisation.

Naturellement, Parti Pris s’enthousiasme devant l’orgueil créatif d’un mouvement déjà européen, mais ne s’interdit pas de tremper sa plume, ici comme ailleurs, dans l’encre de la critique. C’est en pointant les limites d’un mouvement qu’on peut chercher à les dépasser.

 

-« Démocratie réelle, maintenant! » L’Europe en révolution ? par Maxime Lonlas (02/06/11)

C’est le printemps. La brise chaude venue du sud, portant sur son dos les espoirs démocratiques de peuples tyrannisés, trop longtemps soumis à la corruption et aux clientèles, aurait-elle finie par toucher l’Europe ? …

-Indignés ? Mais encore… par Renaud Chenu (31/06/11)

« Les Espagnols sont un peuple fier et ombrageux, avec un tout petit cul pour éviter les coups de corne. » Pierre Desproges eut été anthropologue qu’il n’eut pas dit autre chose des Indignados qui campent place Puerta del Sol à Madrid…


Share Button

Par la Rédaction

Retrouvez tous ses articles

Réagir